Savon, Bicarbonate

Produits du quotidien : Pourquoi les fabriquer soi même ?

Comme beaucoup de personnes qui font leur produits eux-même, j’ai entrepris cette démarche par soucis d’écologie. En commençant par fabriquer ma lessive lorsque j’étais étudiant, j’ai très vite remarqué que j’économisais déjà pas mal d’euros par rapport aux lessives écologiques que j’achetais auparavant.

Faire ses produits d’entretien, c’est un peu entre la chimie et la cuisine. On peaufine ses recettes, on essaie différentes variantes avant de trouver celle qui nous convient.

J’en suis venu à simplifier au maximum mes recettes, en utilisant le moins d’ingrédients possibles, cela me permet de contredire le traditionnel « J’ai pas le temps » quand j’en parle aux autres !

Aujourd’hui, c’est assez à la mode de les faire soi-même, on comprend aisément pourquoi en deux arguments :

L’économie : Dans ces recettes de base, on retrouve quatre ingrédients principaux peu onéreux et facilement trouvables en vrac dans n’importe quel magasin biologique.

L’écologie : C’est toujours moins d’emballage, les produits utilisés sont très peu impactant sur l’environnement puisqu’ils sont d’origine naturelle et pour la plupart locaux. C’est aussi bon pour votre santé. A ce niveau, il est important d’utiliser de manière raisonnée les huiles essentielles (achetez en le moins possible sans débuter une « collection ») car ces huiles nécessitent une quantité énorme de ressource pour être produites. Pareil avec les produits non locaux, comme l’huile de noix de coco.

Produits ménagers : Les ingrédients de base.

Le savon de Marseille : LE VERT ! Celui à l’huile d’olive ! C’est important car l’autre (de couleur blanche) est fabriqué principalement à partir d’huile de palme… Un véritable savon de Marseille est 100 % végétal et il est composé à 72% d’huile végétale. Il est dégraissant, détachant et antiseptique, et respecte votre peau.

Le vinaigre blanc : Très antiseptique, désodorisant, assouplissant pour le linge, détartrant..

Le bicarbonate de soude : Anti-odeur, bactéricide, dégraissant et détachant. Couplé au vinaigre, la réaction peut vous aider à récurer des plats bien incrustés.

Les cristaux de soude : Comme le bicarbonate mais en plus puissant.

Le savon noir : Pour nettoyer et en même temps nourrir tous les meubles en bois, planchers, vêtements en cuir…

Les recettes.

La lessive au savon de Marseille :

Cette recette est pour un peu moins d’un litre de lessive.
Il est important de ne pas remplir complètement vos contenants car cela mousse bien, et il faut remuer la bouteille avant chaque utilisation.

– 4 cuillères à soupe de savon de Marseille râpé.
– 1 cuillère à café de bicarbonate de soude.
– 2 cuillères à café de cristaux de soude.

Commencer par remplir votre bouteille aux 3/4 avec de l’eau. Versez en la moitié dans une casseroles avec le savon de Marseille. Faites chauffer. Une fois le savon complètement dissolu, ajouter le bicarbonate et les cristaux de soude. Laisser refroidir puis transférer dans la bouteille (si vous avez bien suivi il doit déjà y avoir de l’eau dedans!) . Bien mélanger et c’est tout !

C’est une lessive qui a juste une légère odeur de savon de Marseille. C’est bizarre au début mais on s’y fait, le linge ressort propre avec une odeur assez neutre. J’ai bien essayé d’ajouter des huiles essentielles, la lessive sent bon quand elle est en bouteille mais il n’y a plus aucune odeur après lavage donc autant s’en passer. Si vous voulez vraiment une odeur, cherchez plutôt du côté des fragrances naturelles mais c’est difficile à trouver sans internet ! Sinon il y a toujours le pot pourrit !:D

Si vous voulez un assouplissant pour votre lessive ou si votre linge est très sale, versez un peu de vinaigre dans le bac pour assouplissant ( pas dans la lessive sinon il réagira avec le bicarbonate, et une fois la réaction moussante passée ces deux produits n’auront plus aucune propriété.)

La lessive au lierre : Im-ba-ttable !
 
Elle marche vraiment super bien et on trouve du lierre à peu près partout presque toute l’année.
Cette lessive se conserve 1 mois en bouteille.

Pour un litre de lessive, cueillez 50 feuilles de lierre. Nettoyez les, puis cassez les, déchirez les bien comme il faut ! Mettez les à bouillir 10 minutes avec l’eau, transférez dans la bouteille et c’est prêt !

Le liquide vaisselle :

Bon, avant de vous donner une recette… Je dois vous dire que je n’utilise plus de liquide vaisselle !
J’ai juste un bloc de savon de Marseille à côté de mon évier, je frotte mon éponge dessus et ça mousse d’enfer. Donc essayer ça avant de faire votre liquide 🙂

Pour les réfractaires au bloc de savon dans la cuisine, si vous voulez faire du liquide vaisselle c’est la même recette que pour la lessive en plus concentré (moins d’un demi litre d’eau) et avec en bonus une goutte de savon noir (ce dernier ajoutera quelques propriétés nettoyantes au liquide vaisselle si j’ai bien compris). Ni plus ni moins.

LE Spray tout terrain :

Le petit spray pour tout faire, vraiment tout.

Les vitres ? Pshit ! Les chiottes ? Pshit !

La gazinière encrassée ? Un peu de bicarbonate de soude saupoudré dessus et Pshit !

Le sol à laver ? Vous en versez un peu au fond du sceau avec une goutte de savon noir et ça va briller !

La recette est affreusement compliquée… La moitié de votre contenant « spray » avec du vinaigre blanc et vous complétez avec de l’eau chaude. Petite astuce du chef, ajoute un peu du zeste d’un citron et ça sentira meilleur que du pec !

Et voilà, c’est tout ce que j’utilise dans ma maison ! Pour moi, ces petites recettes de base sont une bonne introduction à la confection de produits ménagers, et me suffisent amplement. Il y a beaucoup d’autres recettes disponibles sur internet selon vos besoins : détachant à la main, pastilles de lave-vaisselle, désodorisant…

Vous pouvez aussi remplacer vos éponges (non-recyclable) par des équivalents réutilisables, votre essuie-tout par des morceaux de serviettes coupés en morceaux, vos mouchoirs jetables par des plus jolis en tissus…

Les produits d’hygiène.

Commencer à fabriquer mes produits ménager m’a bien amusé, je trouve ça assez ludique quand c’est pas trop compliqué. C’est le genre de recette que tu peux faire en cinq minutes lorsque tu fais une soirée chez toi histoire de montrer aux potes que ça n’a rien de compliqué ! Ça permet aussi d’ouvrir les yeux sur les quantités faramineuses de plastiques utilisés rien que pour les contenants.

J’ai voulu continuer et sauter le pas avec les produits d’hygiène corporelle. Les shampoings, gels douche, savons et dentifrices sont littéralement tous les jours en contact avec notre corps, qui absorbe une partie de leurs molécules naturelles et chimiques.

Bon déjà, on oublie les gels douches et shampoing en bouteille svp. Ça coûte grave cher, c’est plein de merdes si c’est pas écologique, et c’est toujours enrobé de plastique. Le savon et le shampoing en bloc sont économiques et généralement bien plus sains. Préférez le savon « saponisé à froid » car il conserve les propriétés des plantes.

Pour le shampoing, j’ai choisi de ne plus me laver les cheveux avec depuis octobre 2018. J’utilise la technique de « no poo » (brossages quotidiens des cheveux avec une brosse à poils fins, lavage au bicarbonate de soude et rinçage au vinaigre de cidre.)
Je vous renvoie sur cet article si vous souhaitez en savoir plus, c’est très intéressant !
https://antigone21.com/2013/10/23/le-jour-ou-jai-arrete-de-me-laver-les-cheveux/

Personnellement je suis bien satisfait par cette façon de laver les cheveux sans les agresser.

Pour le dentifrice, j’ai sauté le pas il y a deux mois. J’en avais déjà goûté des faits maison vraiment pas bon mais celui ci m’a bien séduit, c’est juste que ça mousse beaucoup moins que du dentifrice « classique ».

– 1 cuillère à café d’huile de noix de coco (pour ses propriétés blanchissantes et bactéricides).
– 4 cuillères à café de poudre d’argile blanche (pour le côté abrasif).
– 6 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (pour l’haleine!)
– 4 gouttes d’huiles essentielle de citron (c’est encore meilleur au goût.)

En gros, vous faites fondre l’huile de coco, vous ajouter les huiles essentielles, puis la poudre avec quelques gouttes d’eau. Vous mélangez pour que ce soit bien homogène et vous transférez dans un petit bocal. Ce dentifrice se conserve 3 mois max. Si il sèche un peu dans le bocal vous pouvez rajouter une goutte d’eau.
Il est à noter que le brossage élimine 80 % des bactéries, c’est le plus important. Le dentifrice est vraiment un complément à cela, pas besoin d’en utiliser beaucoup (pas comme dans les pubs Colgate !).

Niveau déodorant, je met juste un peu de bicarbonate de soude sous mes bras quand ils sont encore un peu mouillés après la douche.

Pour remplacer les crèmes hydratantes, quelques goûtes d’une huile alimentaire comme l’huile d’olive ou l’huile de pépin de raisin font très bien l’affaire. J’utilise plutôt l’huile de Jojoba car elle ne laisse pas la peau grasse, c’est une huile sèche.

Pour le baume à lèvre, on utilise de la cire d’abeille et de l’huile d’olive, et quelques gouttes d’huile essentielle de votre choix. Il faire fondre la cire et l’huile au bain marie ou micro onde, ajouter les HE, verser dans le contenant et attendre une heure que ça durcisse. Vous pouvez réutiliser n’importe quel stick de baume à lèvre.

L’huile essentielle d’arbre a thé est hyper antiseptique et cicatrisante pour les blessures quotidiennes.

Quoi d’autre… ? Pas grand-chose. Essayez quand vous le pourrez d’arrêter les cotons-tige. C’est vraiment une merde écologique. A la place, lavez vous les oreilles au gant sous la douche, c’est niquel en complément d’un oriculi (ceux en métal sont top, on les trouvent en pharmacie ou biocoop).

Et voilà ! Ce concept s’étend ensuite partout dans votre maison, vie quotidienne, voyage…
J’espère avoir pu vous aiguiller un peu !

À bientôt, Val.

Encore plus !

Vous pouvez nous retrouvez sur : Facebook & Instagram !
Si vous souhaitez plus d’informations sur La Harilais, rendez-vous ici : laharilais.fr

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *